POLITIQUE 0 Commentaire

Législatives 2019 au Bénin: le Gouvernement fait le point des incidents

Gildas Salomon
publié le May 2, 2019

En Conseil des ministres de ce jeudi 2 Mai 2019, plusieurs points ont été abordés dont le bilan des incidents enregistrés pendant et après le scrutin du 28 avril 2019.

incendie cadjehoun Un show room d'une société de location de voiture incendié à Cotonou le 1er mai 2019

 

Le gouvernement du Bénin fait le bilan des incidents pendant et après le scrutin législatif du 28 avril 2019, organisé sans les partis d’opposition qui accuse le régime Talon de les avoir exclus des élections. En Conseil des ministres ce jeudi 2 mai 2019, le gouvernement a reconnu que le scrutin ne s’est pas déroulé sans incidents, notamment dans le centre-ville de Parakou, à Tchaourou, Savè et Glazoué, Bantè, Savalou et Bassila. Selon le compte rendu du Conseil, ces incidents sont l’œuvres, des «individus incontrôlés» ayant «commis des actes de vandalisme, de barbarie, et ont même attenté à l'intégrité physique de citoyens».Le point fait aussi cas des manifestations intervenues dans la journée du mercredi 1 mai 2019, trois jours après la tenue des législatives du 28 avril au quartier Cadjèhoun à Cotonou.

Tout serait parti, rappelle le compte rendu, d’un « attroupement qui s’est formé au domicile de l’ancien président Boni Yayi».

«Les manifestants ont attaqué des édifices publics et des installations privées qu'ils ont dégradés ou incendiés. C'est le cas notamment du hall d'exposition d'un concessionnaire de véhicules situé à Cadjèhoun, de l'agence d'une banque locale au quartier Patte d'Oie», a indiqué le conseil des ministres. Des biens publics ont également été pris d’assaut. «C'est le cas de la tour administrative abritant plusieurs ministères dont celui du Travail et de la Fonction publique où la guérite d'accueil a été saccagée, une dizaine de voitures mises à feu, une trentaine de motos, un ordinateur et un climatiseur dérobés», complète le document. Le Conseil fait aussi remarquer que des actes de vandalisme ont été également observés dans la ville de Kandi ce même 1er mai.