POLITIQUE 0 Commentaire

Démission collective au Burkina-Faso : Roch Kaboré sans gouvernement ni premier ministre

Falilatou Titi
publié le Jan 19, 2019

Le Premier ministre burkinabé, Paul Kaba Thieba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au Président Roch Marc Kaboré. La Présidence l’a annoncé par un communiqué le vendredi 18 janvier 2019.  

roch-kabore Le président burkinabé sans gouvernement

Roch Marc Kaboré, le Chef d’Etat burkinabé est sans gouvernement. Son premier ministre, Paul Kaba Thieba, a présenté sa démission ainsi que celle du gouvernement, dans l’après-midi du vendredi 18 janvier 2019. Selon un communiqué de la présidence, le Président Kaboré a accepté cette démission et a exprimé à toute l’équipe sa reconnaissance pour l’engagement au service de la Nation. Toutefois, précise Burkina24, les ministres sortant vont s’occuper des affaires courantes, en attendant la nomination d’un nouveau premier ministre et la formation de son gouvernement. 

« Selon des sources proches de la présidence, cette démission fait suite à la volonté du président Kaboré de donner un nouveau souffle à l’action gouvernementale, confronté aussi à une fronde sociale, avec des mouvements d’humeur récurrents dans les différents services publics », apprend Jeune Afrique. Il faut dire aussi que depuis quelques mois, des acteurs de la société civile et de l’opposition ont demandé la démission de certains membres du gouvernement. Dans le collimateur des frondeurs, il y avait notamment les ministres de la Sécurité et de la Défense nationale. Lefaso.net fait savoir que depuis quelques jours, des rumeurs persistantes ont annoncé la démission du Premier ministre et la formation d’un nouveau gouvernement.

Nommé en le 7 janvier 2016, Paul Kaba Thieba, a été reconduit deux fois à la tête du gouvernement burkinabé. « Thieba a connu une gouvernance qui n’a pas été du tout un long fleuve tranquille. (…) Il rend le tablier dans un des contextes les plus difficiles pour le pays, caractérisé par une situation sécuritaire critique et économique peu reluisante », souligne lefaso.net.