POLITIQUE 0 Commentaire

Gabon: les magistrats exigent la démission du ministre de la justice

Falilatou Titi
publié le Dec 14, 2017

Réunis en assemblée générale ce mercredi 13 décembre 2017, les magistrats gabonais ont décidé de déclencher une grève générale, illimitée,  pour exiger la démission de leur ministre de tutelle, Francis Nkéa Ndzigue qui, les a accusés de façon publique, d’être corrompus.

gabon francis nkea ndzigue ministre justiceFrancis Nkéa Ndzigue, ministre de la juctice du Gabon

La justice gabonaise sera paralysée jusqu’à ce que le ministre de tutelle, Francis Nkéa Ndzigue, démissionne. C'est la décision des magistrats gabonais après leur assemblée générale tenue ce mercredi. Entamée ce jeudi 14 décembre 2017, cette « grève générale illimitée » des magistrats, vient en réponse à une déclaration du ministre Francis Nkéa Ndzigue, qui les a ouvertement et publiquement traité de corrompus. Cette grève va durer jusqu’à la démission du ministre de la justice, a annoncé les magistrats, à un communiqué. « Les magistrats sont indignés et la justice répugnée par le comportement désinvolte et puéril du ministre de la Justice », indique le  Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag) dans son communiqué. Par le même canal, ils ont annoncé leur intention de vouloir porter une plainte contre le ministre de la justice « pour outrage, injures et diffamation ». A signaler que le ministre de la justice gabonais accuse les magistrats de compromettre les dossiers judiciaires. Pour Francis Nkéa Ndzigue,  les Gabonais sont quelques fois obligés de « payer de fortes sommes à un juge pour obtenir des décisions de justice en leur faveur ».