POLITIQUE 0 Commentaire

Afrique-projet Naila: le journal Banouto en perfectionnement avec Cfi

La Rédaction
publié le Sep 29, 2017

Retenu parmi 11 meilleurs pure-players de pays d’Afrique  sélectionnés sur 146 dossiers dans le cadre du projet Naila (Nouveaux acteurs de l’information en ligne en africaine), Banouto,  le site béninois d’Investigation, de Grands-reportages, d’Analyse et d’actualité  est engagé dans une expérience de perfectionnement avec Cfi  jusqu’en février 2019.

Participants au séminaire d'ouverture du projet Naila à Dakar

Banouto, média performant, capable de  répondre efficacement aux exigences du temps.  Cfi veut y contribuer. Le site béninois retenu dans une sélection de11 meilleurs pure-players parmi 146 dossiers de pays d’Afrique  est bénéficiaire du  projet Naila (Nouveaux acteurs de l’information en ligne en africaine). Olivier Ribouis et Hervé Kingbêwé, respectivement Directeur de la Publication et Rédacteur du journal en ligne,  d’Investigation, de Grands-reportages, d’Analyse et d’actualité ; ont pris part au séminaire d’ouverture de  ce projet du 18 au 20 septembre à Dakar dans la capitale du Sénégal.  

« Soutenir le secteur de la presse en ligne en Afrique par la mise en place d’un projet destiné à accompagner la professionnalisation de certains pure players issus d’Afrique francophone en les appuyant dans leur structuration et leur développement».

Tel est le but annoncé de Cfi  à propos du projet Naila qui s’étend sur  18 mois, de septembre 2017  à février 2019. Durant cette période, il s’agira de « Renforcer la viabilité économique, technique et éditoriale des médias en ligne sélectionnés, accompagner le développement de projets éditoriaux innovants et performants, en lien avec les besoins du secteur et donner aux professionnels des médias les outils et les cadres d’expression nécessaires au renforcement de leur légitimité et crédibilité » a indiqué l’agence française de coopération médias.

Ça commence bien

Pendant les trois jours du séminaire d’ouverture à l’hôtel le Djoloff, il a été essentiellement question du « métier de journalisme à l’ère du numérique », de « stratégies éditoriales innovantes » de « la structuration de l’information en ligne » de « l’avenir des médias en ligne » avec les représentants des pure-players africains implantés au Bénin, au Togo,  au Niger, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Cameroun, en Guinée Conakry, au Tchad et en République démocratique du Congo (Rdc). Pour ce premier séminaire  organisé dans une approche participative, Cfi a mobilisé des  compétences de journalistes-formateurs de grands médias, d’expert en innovation digitale, de chercheur et universitaire, de responsables d’associations de presse en ligne et autres qui ont échangé les représentants des jeunes médias d’Afrique francophone. Au terme de cette première rencontre, Bernard Chenuaud, Directeur adjoint zone Afrique de Cfi se dit satisfait du choix porté sur ces 11 médias dont le site béninois Banouto.  « On a pris les 11 meilleurs dossiers. Vos projets sont intéressants. Vous êtes des personnes intéressantes. C’est stimulant » s’est-il réjoui dans son mot de clôture du séminaire.  Même expression de satisfaction chez Eric Le Braz et  Sabine Torres, deux experts de Cfi. Aussi ambitieux que soient les projets qu’ils portent, du  point de vue de l’enseignante chercheur Sokhna Fatou Seck Sarr,  les pure-players doivent s’armer de courage pour perdurer. « La persévérance et le courage. Ne lâchez surtout pas » a-t-elle conseillé, ravie d’avoir connu les participants.