POLITIQUE 0 Commentaire

Bénin-Recafem4: de jeunes femmes politiques formées à la gestion des conflits

Olivier Ribouis
publié le Aug 8, 2017

Ce mardi 8 août 2017 s’est ouverte à Cotonou sous le thème « Dialogue, analyse et gestion pacifique des conflits », la 3ème série de formations du  programme d’appui suisse de renforcement des capacités d’actions des femmes  (Recafem 4) conduit par le Consortium Wanep-Rifonga (CWR).

Les bénéficiaires de Recafem4 et des formateurs

De nouveaux outils de leader politique à la disposition de plusieurs jeunes femmes à Cotonou.  Sélectionnées dans le cadre de la mise en  œuvre du programme d’appui suisse de renforcement des capacités d’actions des femmes  (Recafem 4), de jeunes femmes désireuses d’être de véritables leaders politiques  participent depuis ce lundi à une nouvelle série de formation portant sur le thème « Dialogue, analyse et gestion pacifique des conflits ». Organisée par le Consortium Wanep-Rifonga (CWR) qui conduit l’ensemble du programme dans 7 départements du Sud-Bénin, la présente formation veut outiller les  participantes  à être capable de gérer les conflits de tous genres.  « En tant qu’actrices politiques, vous aurez à faire face aussi bien que les hommes, à des malentendus,  des quiproquos et des conflits de tous genres.  Vous serez sollicitées par vos populations à les aider à gérer leurs conflits.  Vous  serez sollicitées au sein de votre parti politique à aider à gérer pacifiquement et à transformer les conflits. Vous pouvez être vous aussi actrices et génératrices de conflits » a rappelé aux bénéficiaires du département du Littoral, Mme Pascaline Chacha, représente de la présidente du CWR. « Cette formation, a-t-elle assuré, abordera de long en large les conflits et vous donnera des stratégies et outils pour y faire face de manière à sauvegarder les relations ». « Comment procéder à éviter une telle chose ?  Quels outils utilisés pour vous permettre d’intervenir dans les conflits des autres sans aggraver la situation afin de maintenir la paix dans votre parti politique, sur votre lieu de travail, dans votre communauté ? », sont autant de questions qui seront traitées selon Mme Chacha.

« Faire la différence dans les partis politiques »

Présente, à l’ouverture de la formation à l’Infosec,  Ginette Aza-Gnandji Nolitse, représentante du Maire par intérim de la ville de Cotonou a exhorté les participantes à suivre avec beaucoup d’intérêt cette 3ème série de formations.  Pour elle, c’est une opportunité » qui permettra aux bénéficiaires de « faire la différence dans les partis politiques » où elles militent. Il leur faut faire la différence, conseille-t-elle en avertie, « dans un monde où tous les coups sont permis ». Elle leur a demandé de faire  en sorte à occuper les places qui sont les leurs dans les formations politiques. Entamée depuis  un an dans l’ensemble des  départements du pays avec  140  bénéficiaires, le programme Recafem4, a rappelé le coordonnateur national Marino de Souza, a été initié pour « contribuer  à l’amélioration du taux des femmes aux postes électifs et nominatifs au Bénin ».