INVESTIGATION-REPORTAGE 8 Commentaires

[Exclusivité] Bénin: Yayi sous protection vodoun à Cotonou

Falilatou Titi & Léonce Gamaï
publié le May 5, 2019

Une équipe constituée de journalistes de Banouto et d’un média international a passé quelques heures au domicile de l’ex-président Boni Yayi, à Cadjehoun, Cotonou. Reportage sur un quartier, une rue et une maison qui furent, pendant deux jours, le foyer d’affrontements entre populations et forces de sécurité, puis le théâtre d’actes de vandalisme.  

maison-boni-yayi-cadjehoun-cotonou Un fétiche à l'entrée de la maison de l'ancien Président, Boni Yayi à Cadjèhoun, Cotonou

Au quartier Cadjèhoun, dans la matinée de ce samedi 04 mai 2019. C’est toujours le calme retrouvé en fin d'après-midi jeudi 2 mai, après  deux jours d’affrontements entre civils et forces armées, à l’issue d’un soulèvement populaire  parti de la rumeur d’un supposé projet d’arrestation de l’ex-chef d’Etat Boni Yayi. Le périmètre de sécurité établi par les militaires qui avaient réussi à imposer le calme dans la zone est toujours sur place. Les populations en provenance de Houéyiho continuent d’emprunter les voies de contournement, les rues de quartiers, pour se rendre à la Haie vive et au-delà. En dehors des contournements, c’est quasi-impossible de se rendre au domicile de l’ancien président de la République à voiture. Policiers et militaires postés dans la zone, guettent les alentours de temps à autre.

Chez les voisins de Yayi, les heurts des 1er et 2 mai ont laissé place à la peur et la méfiance. Depuis ce qu’on appelle désormais «le soulèvement de Cadjèhoun», les populations sont sur le qui-vive. «Je ne veux pas de problème hein. Qu'est-ce que vous cherchez ? Sortez, sortez, je ne veux pas de problème», proteste une dame, quinquagénaire lorsque nous entrons dans sa maison dans l’intention de lui arracher quelques mots hors camera. 

Protection vodoun

maison-yayi-cadjehoun-cotonou Une offrande à un fétiche à l'entrée de la maison de l'ancien Président, Boni Yayi à Cadjèhoun, Cotonou

De part et d’autre de la rue Yayi, des fétiches...

Accès réservé aux abonnés
S'abonner Se connecter