Trésor public : un stagiaire vole 40 millions et prend 15 ans à la CRIET

Ozias Hounguè
publié le Mar 18, 2020

Dans une affaire de vol de plus de 40 millions de FCFA au trésor public, un stagiaire et son complice, un logisticien de formation ont été condamnés à une lourde peine de prison par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

prison Un homme en prison

La CRIET tranche dans une rocambolesque affaire de détournement de 40 millions Franc CFA au Trésor public. Lors de la troisième session criminelle 2019-2020 de la CRIET, un stagiaire du trésor public et son complice ont été condamnés respectivement à 15 ans et 7 ans de prison ferme.

Selon les informations rapportées par le journal La Nation, les deux personnes condamnées sont Amour Magnidé, ancien stagiaire du Trésor public et son complice, Pharell Ponty Ahouaga, un logisticien de formation.

Plusieurs anciens fonctionnaires de l’Etat béninois ont été victimes de ce fait de détournement estimée à 40 millions 696 mille 100 FCFA. Parmi les victimes du stagiaire et de son complice, on note un ancien haut magistrat et ancien président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (ANLC), un ex-chef d’état-major général des Forces armées béninoises, un ancien secrétaire général du gouvernement et bien d’autres personnalités.

La CRIET a dans son verdict décidé de requalifier les faits de détournement de deniers publics reprochés à Amour Magnidé. Stagiaire au moment des faits, il n’avait donc pas la qualité d’agent public au sens de « l’article 2 de la loi n°2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin ».

 La Cour a retenu le chef d’accusation d’accès et de maintiens illégaux dans un système informatique en vue d’obtenir un bénéfice personnel au préjudice patrimonial pour autrui. Amour Magnidé a été condamné à une amende de 50 millions de francs et à 39 494 100 FCFA au profit du Trésor public pour « toutes causes de préjudices confondues ». Son complice Pharell Ponty Ahouaga a écopé d’une amende de 3,6 millions FCFA d’amende.

Les faits

Le cerveau du vol, Amour Magnidé est un diplômé en comptabilité qui a sollicité et obtenu un stage de six mois au Trésor public entre 2013 et 2014. Déployé à la section virement de la pension, le jeune homme fait preuves de dévouement et de détermination dans le cadre de son stage.

Très vite, rapporte le quotidien de service public, son patron, Modeste Yétongnon sollicite ses services et lui donne à « l’occasion son code d’accès au système de gestion et de paiement des pensions appelé Sicope ».

La Nation précise que Amour Magnidé s’y servait « périodiquement lorsque subitement, courant 2016, il eut l’idée de substituer des comptes de bien des pensionnés dans plusieurs comptes dans les livres, notamment à Ecobank, à la Bibe, à la BOA, à UBA, à Diamond Bank et à ORABANK ».

Amour Magnidé s’est servi d’un logiciel utilisé au Trésor public pour réorienter les pensions des ex-fonctionnaires de l’Etat vers des comptes qu’il a créés avec l’aide de son complice, Pharell Ponty Ahouaga, un ami de quartier à lui.