Bénin: allègement des procédures des marchés publics pour les PME

Donald Kevin Gayet (Stag)
publié le Feb 28, 2020

Le ministre des finances, Romuald Wadagni a échangé jeudi 27 février 2020 avec les acteurs du secteur privé sur les réformes pour l’amélioration du climat des affaires au Bénin. Au cœur des échanges, la passation des marchés publics dont les procédures sont désormais allégées.

Plusieurs mesures prises par...

Les procédures de passation des marchés publics sont désormais allégées pour les opérateurs économiques. Ils se sont imprégnés des nouvelles règlementations introduites par le gouvernement dans le nouveau code en vigueur.

C’était le jeudi 27 février 2020 lors d’un cocktail dinatoire d’échange avec le ministre des finances Romuald Wadagni sur le thème « Comprendre et accéder aux marchés publics au Bénin ».

Selon le ministre, le but recherché par la mise en œuvre de ces réformes est non seulement d’accroitre l’investissement mais aussi d’offrir la transparence et l’égalité des chances dans la concurrence. « Nous avons allégé les procédures de passation des marchés publics afin de permettre aux entreprises de souscrire davantage aux offres de l’Etat », a-t-il souligné.

Paiements des factures et financements des PME

Sur la question des difficultés rencontrées par rapport aux retards de paiements des factures et de financement des Petites et moyennes entreprises, le ministre a rassuré les chefs d’entreprises. Il a appelé les opérateurs économiques qui soumissionnent aux marchés publics, à s’assurer « en amont  que tout se fait selon les procédures et exigences du nouveau code des marchés publics ».

...le ministère de Romuald Wadagni pour...

Romuald Wadagni a, par ailleurs, précisé que les banques sont aujourd’hui disposées à financer les Pme, parce qu’elles sont moins sollicitées par l’État. Donc pour lui, les PME peuvent solliciter désormais les banques et avoir des financements facilement.

« Nous sommes notés au niveau international. On va loin chercher l’argent », a déclaré le ministre pour qui l’enjeu pour les prochains mois et années, c’est de densifier le tissu des Pme. «La résilience de notre économie, c’est de densifier le tissu des Pme », a-t-il ajouté.

Nouveau dispositif

Le Directeur national du contrôle des marchés publics, Aminou Adjélé Mamam, a cité les nouvelles mesures pour alléger les procédures de soumission aux marchés publics. Il a fait comprendre que les pièces administratives ne sont plus nécessaires pour participer à une offre. « Le verrou  du double contrôle aussi est levé. Il y a désormais un encadrement et un plafonnement des frais de cession des dossiers d’appels d’offres », a-t-il poursuivi.

...faciliter l'accès des PME aux marchés publics

L’autre dispense pour la soumission des offres concerne les attestations de bonne fin d’exécution. « La délivrance des attestations de bonne fin d’exécution n’est pas nécessaire pour soumissionner », a indiqué le directeur.

Il a également fait comprendre que le suivi des dossiers est désormais décentralisé. « Le gouvernement a rapproché le marché public des usagers. Avec les directeurs départementaux, il n’est plus nécessaire de venir à Cotonou pour le suivi des dossiers », a-t-il assuré.