Bénin / Commission nationale pour l’Unesco: Talon alerté sur un présumé détournement

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jan 30, 2020

Le chef de l’Etat Patrice Talon a été alerté à travers une lettre ouverte sur un cas présumé de tentatives de détournement de fonds à la Commission nationale béninoise pour l’Unesco.

Présumé cas de tentatives de détournement à la Commission nationale béninoise pour l’Unesco. Par une lettre ouverte en date du 27 janvier 2020, Emile Kpoto, président du conseil d’administration de la Fédération béninoise des associations et clubs Unesco (FBACU), a alerté le chef de l’Etat sur des « actes de magouille caractérisés par des manœuvres de tentatives de détournement de fonds » Commission nationale béninoise pour l’Unesco, structure sous la tutelle du ministère des Enseignements maternel et primaire.

Selon le récit de Emile Kpoto, les faits portent sur un montant de 10 000 dollars US. Cette somme a été allouée à la Fédération béninoises des associations et clubs Unesco (FBACU) par l’Unesco dans le cadre de son programme de participation biennal 2018-2019. La somme, informe le président du conseil d’administration de la FBACU, est destinée à redynamiser les structures membres à la base de la fédération.

Mais contre toute attente, lit-on dans la lettre ouverte, le chèque BOA N°0331707 du 26 décembre 2019 destiné à la Fédération a été remis à une autre personne qui « n’est ni membre, ni mandatée » par la FBACU. Cela, apprend Emile Kpoto, dans une « opacité » et « clandestinité » totale.

A travers sa correspondance au président de la République, la Fédération sollicite son « sens de rigueur, de justice et d’équité » afin que la transparence et le droit l’emportent pour que le chèque lui soit transmis afin qu’elle puisse mener à temps les activités du projet approuvé et financé par l’Unesco.