Fermeture des frontières : nouvelles discussions sur la décision du Nigéria au sommet de la CEDEAO

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Dec 22, 2019

Samedi 21 décembre 2019, s’est tenu à Abuja au Nigéria, le 56ème sommet ordinaire de la CEDEAO. A l’occasion, le sujet relatif à la fermeture des frontières décidée par le président nigérian Muhammadu Buhari a été discuté.

 

La recherche de solution à la fermeture des frontières du Nigéria avec ses voisins continue de faire courir les chefs d’Etat de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Samedi 21 décembre 2019, à Abuja au Nigéria, lors du 56ème sommet de la Communauté, les chefs d’Etat et de gouvernements de la sous-région se sont penchés sur le sujet. Cela, en vue de trouver les voies et moyens de mettre fin à cette situation préjudiciable à de nombreux pays dont le Bénin.

Le Nigéria a fermé ses frontières terrestres avec ses voisins depuis le 20 août 2019. Le président Muhammadu Buhari justifie cette décision unilatérale par la volonté de son pays de lutter contre la contrebande notamment du riz, un produit alimentaire pour le pays serait devenu autosuffisant.

Avant les échanges au niveau de la CEDEAO samedi 21 décembre, des rencontres tripartites entre le Nigéria, le Bénin et le Niger avaient été organisées en vue de recherches de solutions pour la réouverture des frontières. Mais les mesures jusque-là annoncées n’ont pas permis la réouverture des frontières. Au contraire, Abuja souhaiterait garder ses frontières fermées jusqu’à la fin du mois de janvier 2020. Les nouvelles discussions à Abuja samedi 21 décembre permettront-ils de faire plier le pouvoir Buhari?