Commerce : gari Sohui, huile d’Agonlin et ananas du Bénin reconnus par l’OAPI

Reliou Koubakin (Coll.)
publié le Oct 16, 2019

Le Bénin vient de faire un pas de plus dans la promotion de ses produits. Depuis le lundi 14 octobre, trois produits agricoles ont été érigés en indications géographiques protégées par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

huile-gari-ananas-benin-oapi Des produits béninois reconnus par l'OAPI

Ce sont trois produits de grande consommation qui viennent d’être reconnus par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle, OAPI. Il s’agit des non moins célèbres Ananas pain de Sucre, du Gari Sohui de Savalou et de l’huile d’Arachide d’Agonlin. La reconnaissance de ces trois produits agricoles a eu lieu le lundi 14 octobre.  Ils ont désormais une indication géographique protégée.

Présents à la cérémonie, les ministres de l’agriculture et de l’industrie étaient très satisfaits de cette reconnaissance, rapporte le site du gouvernement.  La ministre Shadiya Alimatou Assouman a prédit que cela « permettra à la fois de développer le tissu socioéconomique et d’embrailler sur des perspectives intéressantes pour d’autres secteurs tels que le tourisme, les savoirs traditionnels, la biodiversité et la lutte contre l’exode rural ».

Avec cette reconnaissance, le pays emboîte les pas au Cameroun et à la Guinée, fait savoir le site internet du gouvernement du Bénin. Selon l’OAPI, le Bénin va tirer bénéfice de cette reconnaissance « parce qu’il va vendre et promouvoir son identité à travers les produits du terroir. Il va aussi se positionner dans le commerce international, sécuriser, garantir la qualité et l’identité du produit ».

L’indication géographique vise à identifier un produit selon un lieu précis et à déterminer sa qualité. Selon l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle, OMPI, si les indications géographiques ne sont pas protégées, il est possible qu’elles fassent « l’objet de fausses déclarations de la part d’opérateurs commerciaux malhonnêtes ».