Bénin-Quitus fiscal : des erreurs à ne pas commettre

Olivier Ribouis
publié le Jan 30, 2019

Selon Nicolas Yenoussi, le directeur général des impôts, il n’y a pas de délai pour l’obtention du quitus fiscal exigé dans le dossier de candidature des prétendants aux fonctions de députés et de Président de la République au Bénin. Il a indiqué des erreurs à ne pas commettre pour avoir accès à la plateforme pour les formalités.

direction-generale-impot Entrée principale de la Direction générale des impôts à Cotonou

Une clarification sur  l’obtention du quitus fiscal. Devenu pièce indispensable pour la constitution de dossier de candidature aux élections au Bénin, le quitus fiscal fait couler beaucoup d’encre et de salive à l’approche des législatives du 28 avril 2019. Joint par la radio nationale, Nicolas Yénoussi, le Directeur général des impôts a indiqué qu’aucune date n’a été fixée pour clôturer le dépôt des demandes d’obtention de la précieuse pièce.  « Je voudrais profiter de l’occasion pour dire qu’il n’y a pas de délai. Les potentiels candidats peuvent faire leur demande d’Ifu ou de quitus fiscal jusqu’à la clôture des dossiers au niveau de la commission électorale », a indiqué le directeur s’expliquant sur des difficultés d’accès à la plateforme en ligne ouverte pour les formalités.

En ce qui concerne l’accès à la plateforme, il a notamment mis l’accent sur des erreurs à ne pas commettre. La plateforme, a-t-il mentionné, est « identifiée sous le nom de  quitus.impots.bj ». Dès lors, déconseille le directeur général des impôts,  « lorsque vous faites précéder par exemple le nom de www, vous ne pouvez pas accéder à la plateforme. Le site n’est pas précédé de www. C’est juste une plateforme ». Aussi, montre Nicolas Yenoussi, « lorsque vous voulez écrire impôts et que vous omettez le "s" à la fin, vous n’aurez pas la connexion ». De même, « lorsque par erreur, vous mettez un accent circonflexe sur le "o", vous n’aurez pas accès à la plateforme ».