Entreprenariat : WAOUW, concours des femmes porteuses du monde est au Bénin

Olivier Ribouis
publié le Jan 22, 2018

Après deux éditions  en France et pour sa première en Afrique, Miss Women all over the universal world (WAOUW), un concours des femmes porteuses d’initiatives de développement à travers le monde va se tenir cette année au Bénin le 26 janvier prochain, a annoncé ce samedi Miss Mahop, l’initiatrice de cette distinction.

waouw-2018 Le comité d'organisation et des ambassadrices de WAOUW

Cotonou reçoit les femmes entrepreneuses à travers le monde.  C’est au Bénin que se tient pour la  première fois en Afrique, Women all over the universal world (WAOUW), un concours des femmes porteuses d’initiatives de développement çà et là dans le monde. En prélude à cet évènement qui a lieu le 26 janvier prochain, Miss Mahop l’initiatrice a exposé à la  presse de quoi il s’agit. A la différence des concours de beauté qui mettent en avant les attraits physiques, Miss WAOUW, selon l’initiatrice, est un concept pour la promotion des femmes qui s’investissent dans l’entreprenariat partout sur terre.  Sans distinction de race ni de religion, WAOUW est ouverte à toutes les femmes de 18 ans et plus actives dans les  secteurs de l’économie, des  œuvre sociales, de la solidarité internationale et autres participant à un mieux-être dans  le monde.  Porté par UBIZNEWS, une entreprise de communication  et de télé du journaliste et animateur Amobe Mevegue basée à Paris, WAOUW, a indiqué Miss Mahop,  met en  réseau les femmes entrepreneuses.  « C‘est une plateforme de réseautage, de partage de valeurs, de solidarité et d’entraide » a-t-elle dit. A l’origine de  WAOUW, a conté Mahop, une émission télé qu’elle anime sur UBIZNEWS et dans laquelle elle reçoit différentes femmes ayant des  initiatives. De cette émission est née l’idée d’organiser  au cours d’une soirée grande dinatoire, un concours international de sélection de la porteuse de la meilleure initiative féminine.

La vitrine WAOUW

Sous le parrainage de Pape, deux éditions ont déjà été organisées à Paris. Corine Tonye, la Camerounaise, première Miss WAOUW et ambassadrice  des femmes  porteuses d’initiatives est la présidente de l’Association courage Ulysse Tonye (ACUT) du nom de son fils décédé par manque de don de moelle osseuse pour  le traitement d’une maladie rare dont il a soufferte.  Cette association créée conformément à la volonté de son défunt fils œuvre pour  le don de moelle osseuse et la création de régisse de don d’organes en France et notamment en Afrique. A Cotonou pour la présente édition,  elle  témoigne du bien de l’initiative WAOUW. « Avec mon élection, ça m’a ouvert des portes. En France nous avons une légitimité » assure-t-elle faisant savoir les nombreux soutiens à  son initiative. Aussi, a indiqué Corine, c’est la  porte d’entrée dans la famille UBIZNEWS, qu’elle décrit comme un cercle exceptionnel.  Pour cette édition, 14 candidatures venant du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de la France, de l’Allemagne, du Bénin sont enregistrées.  L’ambassadrice bénéficiera d’un voyage en France, d’une tournée médiatique, d’outils de communication, du portefeuille relationnel de UBIZNEWS, de community management et d’autres avantages. En dehors de l’ambassadrice, a indiqué Mahop, toutes les candidates sont suivies.  Marraine de WAOUW  au Bénin, la mère Djah pense que « cet évènement est une étape dans l’honneur de l’Afrique et en particulier de la femme africaine ».  Elle s’affirme fière des gens notamment des femmes qui font appel à leurs créativités, bâtissent et répondent présentes en dépit des difficultés. Pour elle et l’organisatrice en chef,  le choix porté sur le Bénin pour cette première édition en Afrique est un hommage aux amazones, ces femmes qui ont constitué  une impressionnante garde de sécurité du Danxomè sous le règne du roi Gbêhanzin.