Bénin – litige domanial : Vodoun Zangbéto devant une église évangélique à Calavi (Vidéo)

Olivier Ribouis
publié le Jan 21, 2020

A Womey Centre, dans le cadre d’une manifestation de dénonciation de menaces subies dans la sulfureuse affaire de litige domanial dite Marcos, les membres de l’Association d’Intérêts fonciers et de remembrement urbain (IFRU) de la zone 16 ont fait appel aux Zangbéto qui ont investi la clôture d’une église évangélique.

zangbeto-eglise-evangelique-womey-calavi Le vodoun zangbéto devant une église évangélique à Womey

Une scène peu ordinaire dimanche 19 janvier à Womey-Centre. Les responsables de l’église évangélique « Mission internationale Jésus qui guérit » ont dû recourir à la police pour s’assurer que la partie ne dégénère pas. Pour dire non à l’accaparement de leurs terres dans l’affaire dite Marcos qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, les victimes regroupées au sein de  l’Association d’Intérêts fonciers et de remembrement urbain (IFRU) de la zone 16 ont fait appel aux Zangbéto.

C’est contre la clôture de l’église évangélique « Mission internationale Jésus qui guérit » que les animateurs accompagnant deux vodouns Zangbéto ont pris siège pour une manifestation de protestation. Les vodoun masqués ont occupé le lieu pendant des dizaines de minutes dans des danses et des mouvements aller-retour près de l’entrée de l’église située à côté d’une route non bitumée du quartier.

Le choix de ce lieu n’est pas anodin. Selon les responsables de l’association des victimes de l’affaire Marcos, l’église est bâtie sur un domaine exproprié à de pauvres habitants de Womey.