BIEN-ETRE 0 Commentaire

Covid-19 au Bénin: le dépistage n’est pas obligatoire pour les enseignants selon Mahougnon Kakpo

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le May 13, 2020

Le ministre de l’enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo a fait savoir lors de sa tournée pour le constat de la reprise des classes, lundi 11 mai 2020, que le dépistage n’est pas une condition sine qua non pour les enseignants avant d’aller en classe.

mahougnon-kakpo Mahougnon Kakpo, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle

Le dépistage ne serait pas nécessaire aux enseignants pour la reprise des cours. C’est ce qu’a fait savoir le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, lundi 11 mai 2020 lors de son constat de la reprise des cours. 

« Je voudrais rassurer les parents d’élèves et les élèves que même si un enseignant n’est pas dépisté, il peut aller en classe », a déclaré le ministre. Il a ajouté, toujours dans la dynamique de rassurer les acteurs de l’école, qu’il n’y aura aucune inquiétude « si les mesures de distanciation, de port obligatoire de masque et de lavage des mains sont respectées ».

Le ministre Kakpo a indiqué à l’occasion que l’année scolaire ira à son terme. « L’école a repris et nous allons sauver notre année scolaire », a-t-il soutenu avant d’annoncer que « les examens de fin d’années auront, bel et bien, lieu ». 

Pour limiter la propagation de la Covid-19, le gouvernement béninois avait décidé de la fermeture des écoles, collèges et universités depuis le 30 mars 2020. Après une observation de l’évolution de la pandémie dans le pays, le conseil des ministres a annoncé la reprise effective des classes pour le 11 mai.

Depuis 3 jours, l’école béninoise a ouvert de nouveau ses portes pour les candidats au Certificat d’études primaires (CEP) et aux collégiens. Les amphitéâtres étant toujours fermés, les étudiants suivent des cours en ligne.