Apivirine contre coronavirus: réaction du Béninois Valentin Agon

Banouto
publié le Mar 27, 2020

Dans la perspective de la riposte contre la pandémie du coronavirus, les autorités du Burkina Faso ont annoncé vouloir expérimenté le produit Apivirine du Béninois Valentin Agon. 

valentin-agon Le chercheur béninois Valentin Agon

Apivirine, un médicament utilisé sur des patients de coronavirus au Burkina Faso, n’est pas sorti de nulle part. « Il y a 20 ans moi j’ai travaillé sur Apivirine, c’était fait d’abord pour le SIDA », s’est exprimé Dr Valentin Agon, auteur de l’antirétroviral. « Apivirine est un antirétroviral qui est efficace sur plusieurs virus dont celui du VIH/SIDA et utilisé depuis 20 ans et présentant jusqu’à ce jour un bon profil de sécurité », a précisé le communiqué.

« Certains malades confirmés du COVID-19 ont déjà eu recours avec succès à Apivirine durant leur maladie. Ils ont tout de suite obtenu l’amélioration de leur état de santé allant de l’amendement rapide des symptômes à la négativation du test de dépistage de coronavirus après traitement », a indiqué jeudi 27 mars 2020 le ministère burkinabé de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, dans un communiqué de presse.

« Ces résultats bien qu’ils ne soient pas validés par un comité scientifique présentent un grand intérêt dans la prise en charge du COvid-19. Ce qui justifie la conduite de cet essai clinique randomisé ouvert », fait savoir le ministère burkinabé. Contacté par Banouto jeudi après le communiqué des autorités du Burkina Faso, le chercheur a fait savoir que l’Apivirine est protégée par 6 différents brevets aussi bien en Afrique qu’en Europe.

 « Je suis heureux et fier que face à une problématique pathologique importante majeure, l’Afrique peut oser des solutions innovatrices », s’est réjoui Valentin Agon.