Apivirine contre coronavirus: nouvelles précisions du Burkina Faso

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Apr 3, 2020

En conférence de presse, les autorités sanitaires burkinabè sont revenues ce vendredi 3 avril 2020, sur la question de l’usage de l’Apivirine dans le traitement du coronavirus.

valentin agon apivirineLe Béninois Valentin Agon, inventeur de l'Apivirine

Un peu de temps. C’est ce que demandent les autorités burkinabè pour approuver scientifiquement l’efficacité de la molécule Avipirine du chercheur béninois, Valentin Agon, contre le coronavirus.

Le ministre de la santé, son collègue de la communication et le coordonnateur de la cellule de riposte au COVID-19 étaient face à la presse dans l’après-midi de ce 03 avril 2020 pour faire un point de l’évolution de la pandémie dans le pays.  

On retient de leur intervention que les chercheurs ont décidé de tester la molécule API COVID- 19 afin de s'assurer de son efficacité contre le coronavirus. Mais les tests n’étant pas encore achevés, leurs résultats ne sont pas encore disponibles.

Les autorités burkinabè précisent que « l’Apivirine n’a jamais été utilisé de façon formelle sur un patient (du coronavirus, ndlr)  au Burkina-Faso». Elles ajoutent, néanmoins, que des cliniques traditionnelles sont impliquées dans le traitement des patients du coronavirus.

Un peu plus d’une semaine plus tôt, à travers un communiqué du ministère de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation  (MESRSI) le Burkina Faso annonçait des résultats satisfaisants suite à l’usage de l’antirétroviral Apivirine, inventé par le Béninois Valentin Agon, sur des patients du COVID 19.

 « Certains malades confirmés du COVID 19 ont déjà eu recours avec succès à APIVIRINE durant leur maladie. Ils ont tout de suite obtenue l’amélioration de leur état de santé allant de l’amendement rapide des symptômes à la négativation du test de dépistage de coronavirus après traitement », avait  indiqué le MESRSI dans son communiqué.

Dans son message, le ministère de la recherche scientifique avait également annoncé qu’un essai clinique devrait être lancé pour certifier, sur le plan scientifique, la validité de l’Apivirine dans le traitement du coronavirus.