POLITIQUE 0 Commentaire

Communales 2020 au Bénin: dernière possibilité aux partis recalés par la CENA

Ozias Hounguè
publié le Mar 31, 2020

Une dernière voie s’offre aux trois partis politiques dont les dossiers de candidatures ont été rejetés lundi 30 mars 2020 par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Ils peuvent désormais saisir la Cour suprême pour contester la décision de l’institution électorale.

emmanuel-tiando Emmanuel Tiando, président de la CENA

Seconde chance pour les partis dont les dossiers ont été rejetés par la CENA ? Une dernière possibilité s’offre aux 03 formations politiques qui ont vu leurs dossiers de candidatures rejetés par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Provisoirement en lice pour les Communales du 17 mai 2020, ces partis ont vu leurs dossiers rejetés par l’institution dirigée par Emmanuel Tiando, le lundi 30 mars. Une décision qui met fin à leur participation au reste du processus électoral.

Selon l’article 43 du code électoral en vigueur au Bénin, la dernière voie qui s’offre à ces trois (03) partis politiques s’ils veulent rester dans la course est de déposer un recours devant la Cour suprême pour contester la décision de la CENA. « La décision de rejet est notifiée aux concernés (par la CENA, ndlr) et peut faire l’objet d’un recours devant la juridiction compétente dans un délai de quarante-huit (48) heures », dispose cet article du code électoral.

Au Bénin, c’est cette Cour qui est habilitée à connaître du de contentieux électoral dans le cadre des élections communales. Conformément à l’article 43 du code électoral, elle dispose d’un « délai de (05) cinq jours » pour statuer sur le ou les dossier (s) soumis à son examen.

Les Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin), les Forces cauris pour le développement du Bénin (FCDB) et le Parti pour l’engagement et la relève (PER) sont les partis dont les dossiers de candidatures ont été rejetés par la commission électorale.