Direction générale de l’OMC: la CEDEAO fait bloc derrière la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala

Ozias Hounguè
publié le Jul 2, 2020

L’ex-ministre des finances du Nigéria, Ngozi Okonjo-Iweala en lice pour le poste de directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a reçu le soutien de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ngozi Okonjo-Iweala

Un soutien de taille à la candidature de l’ancienne directrice générale de la Banque mondiale. Selon une déclaration signée par le président en exercice des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou, la CEDEAO a décidé de soutenir la candidature de la Nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala.

Pour justifier cette décision, l’organisation sous régionale la CEDEAO a estimé que « depuis la création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) le 1er janvier 1995, qui succède à l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) établi le 1er janvier 1948, aucun Africain n'a assumé le poste de directeur général de l'Organisation ».

« Ayant pris acte du parcours académique et professionnel exemplaire du Dr. Okonjo-lweala et de sa large expérience dans les affaires nationales en qualité de Ministre des Finances du Nigéria (2003-2006 et 2011-2015), et brièvement de Ministre des Affaires Etrangères du Nigéria en 2006 », sont également les autres raisons qui ont motivé la CEDEAO à soutenir sa candidature.

Dans sa déclaration de soutien, la CEDEAO a invité « les autres pays africains et non-africains » à soutenir la candidature de la Nigériane. Okonjo-Iweala est actuellement présidente du conseil d'administration de GAVI, l'alliance pour les vaccins.

L’OMC a lancé depuis le 08 juin et ce jusqu’au 09 juillet 2020, le processus de nomination d’un nouveau directeur général. Le Brésilien Roberto Azevêdo, actuel directeur général de l’OMC devrait quitter ses fonctions fin août 2020.